EXPÉDITION BOTANIQUE CÔTE EST DE MADAGASCAR

En octobre dernier, huit membres de notre association ont participé à une expédition botanique le long de la côte Est de Madagascar. Cette mission a été organisée avec le soutien de l’association ADEFA (www.adefa-madagascar.org), association en charge de la gestion de la réserve d’Ambodiriana, l’une des plus belle réserve de la zone.
Grâce au concours de guides très expérimentés et fin connaisseurs de la flore malgache, ils ont pu y observer une quarantaine d’espèces différentes de palmiers, dont certains parmi les plus rares et emblématiques de Madagascar : Dypsis carlsmithii, Dypsis hovomantsina, Marojejya darianii, Masoala madagascariensis, etc …
Le clou du spectacle aura surement été l’observation du rarissime Satranala decussilvae (en photo), présent dans le forêt d’Ambodiriana, et pour lequel notre association va prochainement s’associer à l’ADEFA afin d’accompagner un programme spécifique de sauvegarde in situ.
Les participants émérites de cette expédition nous ont ramené de nombreux récits et photos qui feront le bonheur des prochains numéros de notre revue Latania.

 



Créée en 1994, l’Association Palmeraie-Union est une association “Loi 1901” qui rassemble les amateurs de Palmiers de la Réunion ou d’ailleurs. Elle regroupe aujourd’hui environ 120 membres dont une vingtaine non réunionnais.
L’objet de l’Association est “l’étude, la promotion et la sauvegarde des palmiers dans le cadre de la protection de la nature et de l’environnement, et dans la logique du développement durable”.
Les principales actions de l’association visant à atteindre ces objectifs sont :

  • l’organisation de visites de jardins publics ou privés et de sorties botaniques vers des sites naturels réunissant des Palmiers ;
  • la mise à disposition des adhérents d’une importante bibliothèque spécialisée ;
  • le déploiement d’un partenariat ouvert en direction de toute personne ou collectivité désirant recevoir conseil ou assistance concernant les Palmiers ;
  • une étroite collaboration avec la Commune du Tampon afin de l’aider à réaliser son grand projet de Parc Botanique des Palmiers ;
  • la publication d’un magazine – Latania – dont la fréquence est actuellement de deux numéros par an ;
  • des actions de sauvegarde de sites remarquables riches en Palmiers endémiques et en particulier :
    - à la Petite Île, le Cap de l’Abri et la dernière population sauvage et naturelle de lataniers rouges (Latania lontaroides)
    - au Tampon, les propriétés Roussel et les derniers palmistes Roussel (Acanthophoenix rousselii).

L’Association entretient des liens étroits avec le réseau mondial des amateurs de Palmiers et notamment l’International Palm Society (dont elle est le chapitre local), Les Fous de Palmiers (association nationale) et Ti Palm’ (aux Antilles et en Guyane).